Honorary Degree Citation - Jean-Paul Vinay*

by Lila Van Toch, June 1985

Mr. Chancellor, I have the honour to present to you Jean-Paul Vinay, one of the most eminent Canadian figures in linguistics, lexicography, translation and language teaching.

Monsieur Jean-Pau1 Vinay, Chevalier de la Légion d'Honneur, distingué linguiste français né "chez les Northmen bons et vertueux qui habitent les rives d'une Manche blanche et verte", dont la formation phonétique a été fortement influencée par l'Ecole de Londres et qui, au dire de Guy Rondeau a su "communiquer le feu sacré" à toute une génération de linguistes, était l'homme tout indiqué pour animer "Vingt-cinq ans de linguistique au Canada", comme en témoigne éloquemment le volumineux ouvrage ainsi intitulé et sous-titré: "Hommage à Jean-Paul Vinay par ses anciens élèves".

Dès 1946, il devenait le pionnier de la phonétique descriptive d'abord et instrumentale ensuite à l'Université de Montréal. Au fil des années, en tant que directeur des départements de linguistique aux Universités de Montréal et de Victoria, et Doyen de la Faculté des Arts et des Sciences à Victoria, il a formé des générations successives d'étudiants qui sont devenus, pour citer encore M. Rondeau, "non seulement traducteurs, interprètes, professeurs de langues, journalistes et professeurs de linguistique, mais encore des transformationnalistes, des structuralistes, des phonéticiens, des phonologues, des ethnolinguistes, des sociolinguistes ..." et j'en passe. On les retrouve non seulement à l'Université de Montréal, à Concordia et à beaucoup d'autres universités, mais aussi dans les bureaux de traduction et de terminologie à travers tout le Canada et au-delà.

Jean-Paul Vinay a fondé le premier centre d'études linguistiques au Canada français; il a été rédacteur en chef de la revue de l'Association canadienne de linguistique et du journal des traducteurs META, ainsi que Vice-Président de l'Institut de Traduction de Montréal et membre de plusieurs associations de traducteurs.

Dès 1955, pendant 10 ans, grâce à plus de 300 émissions télévisées "d'une mare à l'autre", comme il dit, il fit découvrir le bonheur de "Speaking French" à des milliers de téléspectateurs ainsi qu'au pompier de service et aux accessoiristes dans le studio, dont il surveillait le feedback: "S'ils se plongeaient dans les pages de Montréal Matin, c'est que ma leçon n'accrochait pas; s'ils oubliaient de mâchonner leur cigare, s'ils daignaient rire aux bons moments, c'était le succès". Jean-Paul Vinay fut ainsi un pionnier remarquable de la linguistique appliquée à l'enseignement des langues, domaine dans lequel il a continué en tant que co-auteur de la méthode d'enseignement "Le français international".

The bibliography of Professor Vinay's publications covers 12 pages in the book "Vingt-cinq ans de linguistique au Canada" already mentioned. His seminal work, Stylistique comparée du français et de l'anglais, méthode de traduction, written in collaboration with Jean Darbelnet, represents his search for excellence in the fields of translation theory and practice, a field of endeavour which is of prime importance to all Canadians.

Professor Vinay's work in lexicography is exemplified by the bilingual Canadian Dictionary, first published in 1962 and to this day the only work of its kind. For the last ten years, Professor Vinay has been working on a new enlarged edition of this book.

Speaking before a group of new teachers during the in-service programme at Sir George Williams University in 1963, Professor Vinay stressed the fact that teaching and research are but two facets of the same process in the quest for knowledge. We owe him a debt of gratitude for his guidance and inspiration. As he says: "J'ai essayé d'indiquer les voies et d'écarter les broussailles ...". Concordia University can take great pride in recognizing his achievements.

Mr. Chancellor, it is a privilege to present to you, on behalf of the Senate and by the authority of the Board of Governors, Jean-Paul Vinay, that you may confer on him the degree of Doctor of Laws, honoris causa.

* deceased